Hier après-midi, A______ est arrivée avec son énorme landau tout neuf, un de ces landaus qui fait tout, qui coûte une fortune, qui passe juste dans les couloirs, qui encombre tellement le cabinet médical qu’il devient le point central du moment ; donc elle est venue me montrer son bébé …

Pas de rendez-vous, mais difficile d’être ronchon devant le motif … et une salle d’attente bien vide …

Et dès le premier mot dans le couloir, le même sentiment de malaise, de mal-être et de curiosité professionnelle devant ce sourire masquant faiblement une tension, une angoisse comme lors de notre premier contact.

J’ai vu A______  pour la première fois fin décembre dernier.
Arrivée sans rendez-vous, avec son ami un peu agressif tenant fermement et fièrement un mot des urgences à remettre au médecin traitant.
Fin de journée ; pas vraiment envie de négocier ; et ce léger sourire triste … qui donne l’impression, la quasi-certitude qu’il va y avoir autre chose, souvent important, derrière le premier mot.

L’ami parle fort, toujours dans le couloir, de vomissements depuis deux mois, de médicament pas efficace prescrit sans examen par les urgences; qu’il faut donner autre chose, vite, car ils n’ont pas le temps … et A______ reste dans son coin …

J’intercepte la lettre et explique que la lecture ne peut se faire que dans le cabinet.
Il parle toujours, elle continue de sourire tristement …

En fait, le courrier date d’un mois; le médecin des urgences n’avait pas eu le temps de l’examiner, n’avait rien prescrit, juste fait un mot manuscrit ; le couple étant reparti trop vite …

J’essaie d’en savoir un peu plus, mais elle répond faiblement et lui parle toujours, de cet hôpital qui n’a rien fait, de son amie gravement malade, qui vomit tout le temps …

En fait elle vomit plutôt le matin, et pour des odeurs un peu fortes …

J’explique qu’il faut quand même que je l’examine un peu pour pouvoir donner éventuellement un traitement.

Lui ne veux pas, elle accepte, il grogne.

Et quand elle enlève une partie de ses vêtements amples africains apparait un petit ventre déjà un peu rond.
A_____ voit que j’ai vu, elle sourit vraiment.

Pour lui, c’est évidemment impossible, impensable …
Puis marathon téléphonique pour obtenir des dates d’échographies, explications sur le suivi …

Je n’ai plus revue A______  jusqu’à hier ; il est vrai qu’elle avait eu l’idée saugrenue de présenter une glycémie un peu limite lors de la première échographie à la maternité; aspiration hospitalière ; nouvelles jusqu’à l’accouchement par les comptes rendus de l’obstétricien des grossesses à risque …

Et hier, A______ vient me montrer son nouveau-né.
Elle est seule et a le même sourire que la première fois.

Je lui demande si le bébé va bien, quel âge il a, combien il pèse (il donc suivi régulièrement à la Pmi …), comment elle va …
Bien, bien, mais … elle est fatiguée, en a assez de saigner tous les deux trois jours depuis l’accouchement …, l’obstétricien lui a dit que tout allait bien, lui a renouvelé sa contraception …

Quelle contraception ? elle me montre la boite en me disant une pilule qui va avec l’allaitement … mais je n’allaite plus depuis le début … et mon ami est parti depuis 6 mois … et elle sort de son sac la boite d’un Boostrix tetra(*)  …

Par quel bout prendre les choses ?

A_____  est repartie une demi-heure plus tard, souriante, toute fière avec sa poussette immense …

Je ne sais pas si elle repassera.

Ce genre de consultations ne me rapportera surement pas beaucoup de points dans notre nouveau système conventionnel à la performance, mais c’est quand même bien plus intéressant que de faire des courbes d’hémoglobine glyquée.

Publié par dominique

2 commentaires

  1. Belle histoire, merci de l’avoir partagée.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s