veloseptembreAprès la moitié nord l’an dernier, il fallait bien explorer l’autre partie de la Vélo Francette jusqu’à La Rochelle.
Retour par la côte (Velodyssée – Vélocéan) et la Loire à Vélo.
Départ mi septembre cette fois ci avec 3 des 4 cyclos des expéditions au portugal et le long du Canal de Nantes à Brest: Gerard, Jean-louis et Dominique.

Bouchemaine – Thouars

01Première étape qui utilise la Loire à Vélo jusqu’à Saumur avant de bifurquer au sud est vers Thouars.
Ne comptez pas contempler la Loire, sur la première partie, on ne la voit jamais, sauf à Saint Mathurin … puisqu’on la traverse. Avant c’est dans la plaine en contrebas de la levée, après c’est sur coteau de l’autre rive jusqu’à Saumur avec quelques bosses sympathiques.
Saumur – Montreuil Bellay est sans grand intérêt, l’arrivée sur Thouars suit la vallée du Thouet.
Arrivée au camping municipal tout simple mais bien équipé le long de la rivière et en bas d’une belle rampe à 15% qui se fera sera à pied ce soir et demain à vélo … (en fait non !!)
Ballade et repas dans Thouars, avec beaucoup de commerces vides … et une piscine abandonnée … comme à …

alt1

 

 

 

 

Thouars – Parthenay

02

alt

Vous voyez le parcours ? vous voyez le dénivelé … une sacré « partie de manivelles » avec nos vélos chargés, une température de 30° et le vent défavorable … de coteaux en coteaux … et une belle erreur de fléchage à Airvault qui nous ferra faire deux fois et demi le tour de la ville (avec évidemment des raidillons) …

La lecture attentive des prévisions météo nous avait poussé à réservé une tante-bungalow … quelle bonne idée … 35 mm de pluie en 45 minutes à partir de 21H … ouf …

Parthenay – St Sauveur d’Aunis

03 alt

 

 

 

Départ un peu humide, la température a chuté, les 25 premiers km témoignent de la violence des orages d’hier, arbres abattus, poteaux téléphoniques dans les fossés …

C’est vallonné au début … puis cela descend enfin.
Repas à midi dans un petit resto simple cuisine maison et direction la plaine des Charentes maritimes.
Autant jusqu’à Niort le parcours était intéressant … après c’est un peu languissant …
Ce soir on dort chez l’habitant !

St Sauveur d’Aunis – Ile de Ré

sans-titre

Toujours le vent défavorable …
Arrivée sur La Rochelle par le canal de Marans à La Rochelle, très agréable et très utilisé par les cyclistes et les joggueurs.
A 11H30 le port et ses environs sont noirs de monde, toutes les terrasses sont occupées …
On continue vers l’ile de Ré et l’on découvre un immense bateau croisière amarré …explication …

Le passage du pont n’est pas si simple, plus de 3 km à 4% avec le vent dans le nez et les voitures très nombreuses de l’autre côté de la balustrade …

Arrivée au camping … et un tour presque complet de l’ile …
La côte Est est la plus interessante … l’autre côté avec la piste parallèle à la route très passagère n’a pas beaucoup d’attrait …

Ile de Ré – Port Bourgenay

5

Réveil par temps clair et ensoleillé … passage à la douche …
Il pleut, le vent a tourné !!!!
Pliage en catastrophe des tentes mouillées …
Le paysage le long de la côte jusqu’à l’entrée en Vendée est très joli.
On découvre nombre de carrelets, un cheminement en terre battue bien entretenu au plus près de la côte.
On supporte le vent fort et la pluie …
Et puis c’est l’entrée en Vendée au niveau du pont du Brault …
On est parti pour du n’importe quoi question balisage …
Au pays Vendéo-rotailleau, la Vellodysée et la Vélocéan n’existent plus, ou vaguement par un petit autocollant une fois sur vingt.
On en a que pour la « Vendée à vélo », mais sans aucune indication de direction …
On retrouvera un balisage correct le dernier jour …
Et comme en plus les guides « Véloguide » sont pleins d’erreurs …
Bon, c’est sûr, il suffit que l’on garde l’océan à gauche … mais c’est un peu léger !!!

Et puis l’accueil …
Arrivés à 13H15 devant le seul restaurant d’un village perdu qui affichait « service 12H00-13H30 »; à notre demande de pouvoir déjeuner, on a entendu dans la cuisine un sympathique « ils n’ont pas vus l’heure ? » …
Je passe sur la qualité « boites de conserves » du repas …
La deuxième partie se fera sans pluie, toujours vent de face, entre la route et des centaines de mobile-homes alignés …
Quant au camping, il n’y avait personne à 18H … étaient déjà partis … surement trop travaillé cet été …
A 9h00 … idem …

Port Bourgenay – Bourgneuf en Retz

sans-titre

Le temps est clair, le vent toujours aussi fort, le fléchage toujours Vendéecentré, le parcours bien plus sympathique avec plusieurs longs passages en sous bois de pinède …
on passera sur ces « citées dortoir touristiques » de la côte, catastrophes visuelles et écologiques et sur ces camping gigantesques de mobile-homes alignés …

La fin du parcours retrouve un paysage de marais …
Arrivée tardive au camping devant lequel on était passé une première fois une heure avant !!! (là c’et de notre faute !!)
Et nous sommes bien dans une zone de marais, car nous sommes attaqués par des centaines de moustiques lors de l’installation des tentes.

Bourgneuf en Retz – Nantes

07

Un peu moins de vent, une côte un peu moins défigurée, une non signalisation autour du pont de St Nazaire, un long long long long passage le long du canal maritime de Basse Loire (19 km tout droit sur un revêtement d’un autre âge), un passage de la Loire à Vélo rive droite sans aucun intérêt …

Arrivée au camping de Nantes … où le restaurant ne fonctionne plus le WE … depuis ce WE !!! et pas grand chose autour …
tweet

Et là , magie de Tweeter …

Une heure après nous étions à table dans un très bon restaurant !!

 

 

Nantes – Bouchemaine

sans-titre

Autant la partie d’hier de la Loire à Vélo ne présentait que peu d’intérêt , autant celle-ci est très plaisante à faire, au niveau cycliste et paysage.

Une très belle étape, sauf peut-être la partie St Florent-Ingrandes trop linéaire.

Et là nous avons retrouvé un balisage digne de ce nom …
Il n’y qu’en Vendée quoi, mais c’est ailleurs …

 

Pour conclure

Voilà une belle ballade de 815 km en 8 jours.

Pour la vélo-Francette, la partie Bouchemaine – Caen est bien plus facile,  utilise beaucoup plus de voies propres et est toujours interessante.
La partie sud a moins de cachet, mes parties préférées étant la deuxième étape (mais qui est vraiment difficile), la partie pour arriver à Niort et la jonction Marais Poitevin La Rochelle.

Et petit clin d’oeil à certains politiques locaux persuadés que le cyclotouriste dépense des fortunes par jour de voyage (on a lu 70 à 85 € /j), nous n’avons dépensé que 41 €:j … (resto quasi tous les jours !!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par dominique

2 commentaires

  1. Chapillon marc 13 novembre 2016 à 11:54

    Bravo aux amis…je suis un peu jaloux de ce que vous êtes capables de faire et, en même temps, très réaliste: pas pour moi, sans entrainement!!
    Par contre, si l’envie de reprendre un peu plus mon vélo, j’ai bien noté qu’il serait quand même souhaitable de faire le trajet jusqu’à Nantes au plus prés du fleuve…çela, ça devrait être dans mes cordes…un jour ou l’autre..
    Marc.

    Réponse

  2. J’ai pris plaisir à lire votre blog, cela m’a rappelé de bons souvenirs. Vous êtes trop forts !
    Bravo les copains.
    Simonne

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s